Brassens at home

Ce n’est pas un spectacle mais une soirée avec les chansons de Georges Brassens.

ainsi que ne l’atteste pas la vidéo suivante :

Chanter mes chansons est mon métier, vous l’aurez compris. Voici plus de quarante ans que je chante aussi les chansons de Brassens. Depuis que je  les ai découvertes au détour… d’une émotion ! La même, les mêmes qui m’amènent chez vous aujourd’hui.
ATTENTION, IL NE S’AGIT PAS D’UN SPECTACLE !

Il s’agit d’une soirée partagée autour des chansons de Georges BRASSENS.
Je viens chez vous avec ma guitare, une cinquantaine de recueils comportant 174 chansons du moustachu, soit l’intégral (- 1), chacun choisit la sienne et… envoyez la rythmique !
Jusqu’à plus soif ! Car une pause régulière «saucisson-camembert…» s’impose !

Une seule condition à cette soirée: rassembler un public (maxi 50) de gens qui aiment sans réserve ni modération les chansons de Brassens ou, le cas échéant, qui acceptent d’être parmi les heureux veinards qui ont encore à les découvrir.

En voici, pour vous allécher, la liste :

A l’ombre des maris / A l’ombre du cœur de ma mie / A mon frère revenant d’Italie / L’amandier / L’andropause / L’antéchrist / L’assassinat  / Au bois de mon cœur / Ballade à la lune / La ballade des cimetières /La ballade des dames du temps jadis / Le bricoleur / Les casseuses / Ce n’est pas tout d’être mon père / Ceux qui ne pensent pas comme nous / Chansonnette à celle qui reste pucelle / Le chapeau de Mireille / Les châteaux de sable / Auprès de mon arbre / Bécassine / Bonhomme / Brave Margot / Celui qui a mal tourné / Chanson pour l’auvergnat / Clairette et la fourmi / Comme une sœur / Cupidon s’en fout / Comme hier / Concurrence déloyale / Corne d’auroch / Les deux oncles / Entre l’Espagne et l’Italie / La file indienne / Gastibelza / Grand-père / Heureux qui comme Ulysse / Dans l’eau de la claire fontaine/ Dieu, s’il existe / Don Juan / Embrasse les tous / Entre la rue Didot et la rue de Vanves / Fernande / Hécatombe / Histoire de faussaire / Honte à qui peut chanter / Il n’y a pas d’amour heureux / Il suffit de passer le pont / Les illusions perdues / Je rejoindrai ma belle / Je suis un voyou / Jeanne Martin / Jehan l’advenu / Lèche cocu / La légende de la nonne / La légion d’honneur / Les lilas / Maman, papa / La marine /La mauvaise herbe / Méchante avec de jolis seins / La messe au pendu / Montélimar / Le mouton de panurge / la nymphomane / Je me suis fait tout petit / Jeanne / J’ai rendez-vous avec vous / L’ ancêtre / L’ orage / L’ épave / La ballade des gens qui sont nés quelque part / La chasse aux papillons / La complainte des filles de joie / La femme d’Hector / La cane de Jeanne / La fessée / La fille à cent sous / La guerre de 14-18 / La maîtresse d’école/ La marche nuptiale / La marguerite / La mauvaise réputation / La non demande en mariage / La première fille / La princesse et le croque note / La religieuse / La rose, la bouteille et la poignée de main / La route aux quatre chansons / La traîtresse / Le bistrot / Le blason / Le boulevard du temps qui passe / Le bulletin de santé / Le cocu / Le fantôme / Le fossoyeur / Le gorille / Le grand chêne / Le grand Pan / Le mauvais sujet repenti / Le mécréant / Le modeste / Le moyenâgeux / Le parapluie / Le Père Noël et la petite fille / Le petit joueur de Flûteau/ Le pornographe/ Le roi / Le temps ne fait rien à l’affaire / Le temps passé / Le testament / Le vent / Le vieux Léon / Le vin / Le vingt deux septembre / Les amoureux des bancs publics / les amours d’antan / Les copains d’abord / Les croquants / Les funérailles d’antan / Les patriotes / Les quatre bacheliers / Les quat’z’arts / Les sabots d’Hélène / Les trompettes de la renommée / Les oiseaux de passage / Le passéiste / Le pêcheur / L’orphelin / Marinette / Marquise / Mélanie / Misogynie à part / Mourir pour des idées / Oncle Archibald / P… de toi / Pauvre Martin / Pénélope / Pensée de morts / Le petit cheval / Philistin / Le pluriel / La prière / Le progrès / Le revenant / Les ricochets / Le roi boiteux / La ronde des jurons / S’faire enculer / Sale petit bonhomme / Quand les cons sont braves / Quatre-vingt-quinze fois sur cent / Retouche d’un roman à quatre sous / Rien à jeter / Saturne / Si seulement elle était jolie / Stance à un cambrioleur / Tempête dans un bénitier / Sauf le respect que je vous dois / Le septique / Si le bon dieu l’avait voulu / La tondue / Trompe la mort / Le verger du roi Louis / Le vieux normand / Supplique pour être enterré à la plage de Sète / Tonton Nestor / Une jolie fleur / Vénus callipyge / La visite.

Ah ! Combien ça coûte ?

Les artistes, qui ne sont plus ce qu’ils étaient, renâclent désormais à l’idée de ne vivre que d’amour et d’eau (même fraîche). Un chapeau est donc (habilement) déposé à la sortie…

Poster un commentaire