Extraits

(…) Dominique Prevel lui, c’est un grand sentimental qui ne se prend pas au sérieux. L’humour lui colle à la peau comme un tricot, mais il n’est jamais grinçant. Même si parfois il aimerait bien prendre un scalp, s’il se moque gentiment des petits vieux cagneux, il préfère planer. La vie ce n’est pas un chauve qui peut, c’est un immense squatte où tout le monde est amoureux. On est tout disposé à le croire.
La Nouvelle République du Centre Ouest.

(…) Pierrot le fou, Pierrot le tendre, un piaf nostalgique qui ne se pose sur les cordes de violons, pour se nourrir de leur vibrato ou pour les pincer comme les fesses d’une grosse dame quand l’heure est à la récrée. Ce tendre gaffeur, c’est Dominique Prevel, chauffeur de bus à Bourg en Bresse. Avec lui, on peut rire et s’émouvoir avant l’arrêt complet.
Berry Républicain.

(…) Son humour, qui le rend en fait très émouvant, met un doigt sur nos failles, nos faiblesses, petites écorchures et trop plein d’amour…
Paroles et Musique.

(…) Avec son allure révolue de chanteur baba, il a failli nous faire fuir… et puis il nous a fait rire, et puis il nous a ému.
Et tous couillons, nous avons vu que c’était un grand. Tout simplement.
programmation « le Bijou » Toulouse.