Ma prof de math (version intégrale)

Je mat’e, je mat’e ma prof de math !
Je mat’e, je mat’e ma prof de math !
Je mat’e, je mat’e ma prof de math !

Je mat’e, je mat’e ma prof de math !
Je calcul’e comme un obsédé
D’improbabl’es probabilités.
Quand elle arpente dans la classe
Pour expliquer les factoriels ;
Quand sur l’estrade, ell’e se déplace
J’ai des raideurs exponentielles.
Quand elle vient je sue
Mais quand elle repart surtout
Avec son petit cul
Qui la suit… qui la suit partout !
Je mat’e, je mat’e ma prof de math ! (4 fois)
Je ne pense qu’aux équations
Trouver le « x » mon obsession !
Sur ses courb’es et sur leurs fonctions,
Je me tortur’e le ciboulot
Mais j’entrevois la solution :
Sa robe est courte, haut le tableau…
Quand elle dessin’e dessus
Des sinusoïdes surtout
Il y a son petit cul
Qui nous fait… Qui nous fait coucou !
Je mat’e, je mat’e ma prof de math ! (4 fois)

Ell’e nous parl’e de savants douteux ;
Qu’ils aill’ent se fair’e voir par les Zeus !
Les ronds, les carrés et les droites,
Je les remis’e dans une boite,
Un’e boite à fantasmer   très fort :
T’as pi, t’as Euclide pi… t’as gore !
Elle est si convaincue ;
Sa scienc’e passe avant, j’e le concède :
C’est vrai son petit cul,
Il la suit… Mais ne la précède !

Je mat’e, je mat’e ma prof de math ! (4 fois)

Son petit « c », cett’e simple lettre,
En facteur, je voudrais m’e le mettre.
Un petit « c » entr’e » parenthèses,
Sur le papier ça fait un’e lune…
Le temps d’e creuser cette hypothèse…
La cloche sonn’e. Partie la lune !
L’e  produit de mes calculs
Je crains qu’il ne soit devant vous
C’est un p’etit trou du cul
Qui la sui-… la suivait partout !