La Grilladaise

J’ai pensé à cette chanson : 
Parlez-moi d’amour 
à retourner 
La Marseillaise 
dans ses sillons
Remplis de sang contaminé.
Y avait aussi La Paysanne écrite par Gaston Couté…
C’était trop beau et qu’on me damne :
Non, certains ne le méritaient.
Et donc, oyez
C’est tout chaud, tout chaud : 

Cuis, cuis, cuis petit barbecue 
Et dansons youh youh youh youh youh ! 

Comme les messag’es des Indiens 

Monte, monte petite fumée, 

Va-t-en prévenir les voisins 
que c’est prêt, que c’est prêt : ?c’est prêt ! »

Ca vaut pas l’ Internationale
C’est moins drôl’e mais plus convivial.
« Propriétaires, locataires ! » (faîtes le taire !)
Habitants de tous les quartiers :
Les villag’es, les villes, les régions…
Rappliquez tous et faît’es pas chier,
Y en pour tout’es les religions…
Du kacher pas cher, des merguez,
Végétarien, du boeuf, du porc,
Poisson vendredi pour Thérèse,
Unissez-vous et chantez fort !
Et tant qu’à faire, en soufflant sur la braise.
Et tant qu’à brair’e, chantons la Grilladaise ! (c’est le titre)

Cuis, cuis, cuis petit barbecue 
Et dansons youh youh youh youh youh !
Comme les messag’es des Indiens
Monte, monte petite fumée,
Va-t-en prévenir les voisins que c’est prêt, que c’est prêt : ? c’est prêt ! »