La maison de Mamie (version intégrale)

La maison de Mamie
Ne fait pas de manière,
Elle est comme Mamie
Dans l’allée des Bruyères.
Des érables l’habillent
Cerisiers et charmilles
Et les fleurs dans la cour
Dis’nt un petit « bonjour »

Ell’ n’a rien d’Artaban
Avec sa véranda
Son jardin, son p’tit banc
Et ses volets de bois.
Mais ell’ parle et respire
Ell’ raconte et transpire
Tout l’amour de Mamie
La maison de Mamie.

Au retour du bahut
Lorsque sa porte s’ouvre
Plus de tohu-bohu
C’est la paix qu’on retrouve.
Un goûter de bonheur,
Un’ tartine de mimis,
La maison du bonheur,
La maison de Mamie.

Sous son toit une table :
Anniversair’, bougies…
Pour Noël, pas d’étable :
La maison de Mamie.
Des paumés en déroute,
Déprimés, fatigués,
Trouv’nt là un’ écoute,
Le courage, le gué.

Ell’ vit comme un trésor
Enfoui’ dans nos souv’nirs
Et dans ce coffre d’or
Plein d’amour pour grandir.
Elle a fermé ses yeux,
Elle n’est pas endormie,
Une étoile sous les cieux,
La maison de Mamie.

Paroles : Dominique Prevel (d’après un texte d’E. Fauvet)

Musique : Dominique Prevel.