Chanson pré – posthume

Après ma mort je voudrais être une chanson
La la la la la la la la la
Ecoutez et regardez : tout n’est qu’illusion
La la la la la la la la la la

Je ne suis pas mort,  je suis une mélodie
Qui serpente dans le ciel comme une écharpe
Vous entour’  quand vous doutez – Qu’avez-vous dit ? –
Rien. Mais vous souriez. Ca m’ va. Un coup de harpe !
Vous avez dit que c’était chouette,
Cet air en – pfouitt ! – queue de comète.
Oui, c’était chouett’ comme un’ chanson.
La, la, la… une chanson… Oh, que c’est bon !

Vous tenir compagnie, s’il vous plait,
Me faire tout petit, tout couplet.

Je n’ suis pas mort, je m’ balad’ comme une rengaine
Comme un sentier qui serpent’ de cairn en cairn,
Vous rassure quand vous doutez. Que dîtes-vous ?
Rien. Mais vous souriez. Ca m’ va.  Souvenez-vous…
Tout’s ces imag’s, mots en détresse :
Quel puzzle ! – Yes ! – Voici la pièce !
Comme un chat tourne et fait son rond
La la la… bien au chaud près du feu. Chanson.

Des parol’s qui deviendraient exquises
Sur vos lèvr’s, ce refrain : la cerise !

Tous ces mots qui vals’nt et s’enlacent
Sont caress’s, tendresse et vous embrassent.

Je voulais tellement vous le dire en chanson
Je n’suis pas mort, je suis une chanson.

Paroles : Dominique Prevel.
Musique : Patrice Jania