Ah ! Sous la lune…

Ô bonheur formidable !
Ô joie incomparable !
Ô jouissance extrême !
Ô extase à la crème !
Ô mon Dieu que c’est bon !
Et pourtant que c’est con !
Le soir venu, sans retenue,
d’uriner sous la lune
avant d’ aller aux plumes
Oui, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ah,pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ah, se laisser aller
et ne penser à rien,
c’est un peu s’envoler
en ballon aérien
et puis lorsque se crève
la montgolfièr’e de rêve,
larguer une caisse
Ah, quelle liesse !
Une caisse en contre-ut
pour convoyer la chute
Ah, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ah, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ce plaisir est rural
mais aussi citadin ;
il concerne les mâles ;
l’est aussi féminin :
Mesdames à votre balcon,
prenez la position…
Vous entendrez
au rez-de-chaussée
comme l’écho dans la nuit
des chanteurs sous la pluie :
Ah, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ah, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ah, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !
Ah, pisser sous la lune avant d’aller aux plumes !